Bio

160508_Solene_05Depuis Paris, où elle s’est construite en tant qu’artiste, jusqu’à Dubaï, où elle a posé ses valises et se laisse inspirer, en passant par Londres, où elle s’est révélée sur scène, SoeJoe emmène partout avec elle son univers musical unique. Élégante et sensuelle, vintage sans oublier d’être moderne, femme de tête autant que de cœur, la chanteuse, qui compose tous ses titres, met son timbre délicieusement ambré au service de textes ciselés et d’arrangements exigeants. Avec son dernier opus, « The Other Shore », SoeJoe tourne une nouvelle page de sa vie et nous ouvre son cœur avec délicatesse et sincérité.

Tombée dans la marmite

SoeJoe n’a pas encore dix ans lorsqu’elle rencontre la grâce d’Aretha Franklin et son inoubliable interprétation du grand classique jazz « Right Now ». La petite fille écoute le morceau de la diva en boucle et, casque vissé sur les oreilles, essaie d’en reproduire chaque note avec application… Baignée dans la culture hippie adoptée par ses parents, c’est tout naturellement que SoeJoe se tourne vers la puissance intemporelle et intensément féminine des chefs-d’œuvre composés par Carole King, Rickie Lee Jones ou encore Joni Mitchell. Au cours de ses déambulations dans la collection de disques de son père, elle tombe amoureuse du jazz et de la soul, et en découvre les figures les plus emblématiques :Ella Fitzgerald, Sara Vaughn, Al Green, Curtis Mayfield, Marvin Gaye et Stevie Wonder. Après trois années d’études de jazz à la Bill Evans Piano Academy de Paris puis deux ans au Conservatoire de Cachan, dont elle sort médaillée, SoeJoe n’a qu’une certitude : la musique sera partout dans sa vie.

Premier album et performances live

Le premier EP de SoeJoe, sorti en 2013, constitue un tremplin décisif pour sa carrière de jeune artiste. La chanteuse y dévoile déjà l’étendue de sa maîtrise vocale et mêle avec bonheur sophistication de l’interprétation et pures vibes soul. La précision vocale de SoeJoe se marie à merveille avec une prose incarnée et un sens de la mélodie indéniable. Les refrains puissants et entêtants de l’album mettent également en lumière ses grandes qualités de composition. En combinant parfaitement énergie, émotion et justesse, le morceau-phare de l’EP éponyme, « Soul Sista » donne à entendre ce mélange si particulier qui caractérise l’artiste. C’est grâce à cette identité forte que l’album est repéré par plusieurs radios et obtient le soutien de France Bleu. Invitée à se produire dans le cadre de plusieurs festivals en France, SoeJoe exprime tout son talent sur scène : son style rétro et sa musique généreuse ne laissent personne indifférent.

 Une femme amoureuse

Avec « The Other Shore », SoeJoe ouvre un nouveau chapitre de sa vie. Composés entre les trépidations de sa toute nouvelle vie et de ses performances sur la bouillonnante scène londonienne, les quatre morceaux de l’EP touchent d’abord par l’étendue de leur palette émotionnelle. Mais SoeJoe ne se contente pas de s’y mettre à nu ; avec un enregistrement en analogique et en live, mis en musique à Paris par les producteurs Nathalie Loriot et Franck Hédin, l’album constitue un parti pris artistique assumé, en forme d’hommage à ses influences fondatrices. Chacune des chansons dégage une force vitale, un sentiment d’intimité et un groove que vient souligner avec charme l’empreinte musicale unique de la chanteuse. Le texte et la mélodie du morceau « For Nothing in the World » témoignent de sa nouvelle maturité artistique et expriment dans un style dépouillé et sincère les émois d’un cœur épris. Véritable journal intime d’une femme amoureuse, l’album captive par sa prose évocatrice, la justesse des sentiments exprimés et la puissance mélodique de ses arrangements.

Le Télégramme, 13 août 2015 :« La magie a opéré. Le public a été conquis.»

Plein phares (blog musical), 13 janvier 2013: “De la soul aux accents jazzy et une énergie rayonnante, à mi-chemin entre Stacey Kent et Carmen McRae. En bref, un EP très agréable, coloré, dynamique et bourré de promesses.”

Courrier de la Mayenne, 27 décembre 2012: “Une voix de diva noire-américaine, de reine de la soul, enfermée dans un petit corps de femme blanche. En un mot: Soejoe. Pour se mettre au calme dans un canapé ou au contraire prendre une bonne dose d’énergie brute: l’EP (un disque 4 titres) de cette jeune artiste est ce qu’il vous faut.”